famille

Mes engagements pour 2020

9 janvier 2020

A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze

Hello,

Je vous souhaite à toutes et tous une très belle année 2020, qu’elle soit pleine de lumière et vous apporte ce que vous désirez!

D’après ce que j’ai pu lire à droite à gauche, 2020 serait une année de changements et de transformations personnelles comme globales.

Et ça tombe bien car la transformation c’est justement le sujet de cet article.

Depuis quelques jours nous sommes tous choqués et horrifiés par ce qui se passe en Australie… J’ai passé le week-end à regarder les différentes sources d’info les larmes aux yeux et le cœur serré devant ces images. L’ Australie, ce pays que l’on aime tant qui brûle!

Et pourtant on ne devrait pas être étonnés, cela fait des années que le réchauffement climatique est un sujet… dont pas grand monde ne se préoccupe à vrai dire. Disons que chacun attend que son voisin fasse et se rassure en se disant que les autres ne font rien ou pas grand chose! Malheureusement ce temps là est révolu. On a vraiment plus le choix, on doit tous changer un peu, petit à petit pour modifier nos comportements, nos habitudes de vie, de consommation, d’alimentation…

Et moi la première!

Je ne jette la pierre à personne hein. Je suis loin d’être parfaite et je ne suis pas là pour donner des leçons. On fait tous notre chemin de façon différente et on a tous nos prises de conscience à des moments qui nous sont propres.

C’est juste que  depuis quelques temps j’ai l’impression d’avoir entrouvert un rideau et que je ne verrai plus jamais les choses de la même façon.

Pour vous donner un exemple, avant lorsque je pensais à l’Australie je me remémorais avec délice notre road trip en van dans cet immense pays il  y a 10 ans avec Alex. Maintenant je pleure à cause de ce qu’il s’y passe mais surtout et aussi je prends conscience que je ne pourrai peut être pas le faire découvrir à nos enfants. Prendre l’avions à 5 pour aller aussi loin quand on sait le bilan carbone que cela représente je ne suis plus sûre d’avoir envie de le faire. Et pourtant c’était l’un de mes rêves de faire découvrir cet endroit de la Terre à mes enfants, d’aller dans l’Ouest là ou personne ne va et de leur montrer tous les chouettes endroits que l’on a fait avec leur père avant leur naissance.

Attention je ne dis pas que je ne prendrai plus jamais l’avion.

Je dis juste que si je le prends je le ferai en conscience et j’essaierai de le prendre sur de plus courtes distances et moins souvent. Que j’essaierai de voyager différemment. Oui le van ça pollue aussi mais moins que l’avion donc on fera peut être plus de destinations proches ou en France de cette façon ou en train.

D’ailleurs si cela vous intéresse, il existe de nombreux sites qui permettent de compenser son bilan carbone lorsque l’on voyage en avion (ex. celui de Good Planet mais il en existe d’autres.)

Bref c’est dur de changer et surtout de modifier ma perception du monde.

J’ai l’impression de faire le deuil de plein de choses en ce moment et de vraiment réaliser que nos enfants n’auront jamais la même vie que nous. Mais j’ai envie de croire que ce sera chouette aussi.

Du coup j’ai vraiment envie de me battre pour eux. Je n’ai pas envie que dans quelques années ils me regardent et me disent « mais vous n’avez rien fait pour éviter ça? « . Je veux pouvoir les regarder dans les yeux et leur dire que j’ai fait le maximum à partir du moment où j’ai pris conscience des choses, ou plutôt mon maximum à moi et qui est bien évidemment différent pour chacun.

Il y a un an j’écrivais ici un article sur mes intentions pour l’année 2019 et tout ce que je souhaitais changer dans notre vie de famille pour faire des efforts pour la planète, pour essayer de réduire nos déchets et notre bilan carbone.

Je pense sincèrement que 2019 aura été l’année du déclic pour nous.

Nous sommes devenus végétariens avec Alexis (je précise que les enfants ne mangent plus du tout de viande et de poisson chez nous mais peuvent encore en manger à l’école ou au restaurant c’est eux qui choisissent). A force de lire et de réaliser que manger de la viande c’est tout simplement ce qui pollue le plus a monde on a enfin sauté le pas cet été.

Cela fait donc quelques mois que l’on a arrêté, (j’allaite en même temps Little Peanut et ça se passe très bien) et on se sent en pleine forme. Je dirai que c’est un peu comme le sucre au début ça manque et ensuite de moins en moins.

On aurait pu se dire qu’on continuait à en manger très peu, car honnêtement on en achetait jamais chez nous. Mais en fait on a constaté qu’il y a « toujours une occasion »: un diner au restau avec des potes, un apéro, l’anniversaire d’un membre de ta famille etc etc. Du coup, pour nous c’était plus simple de se dire que l’on devenait végétarien et que l’on en mangeait plus du tout. On a juste fait une exception 2 ou 3 fois avec des huitres.

Pour moi le plus dur c’est de devoir l’expliquer et le justifier aux autres car il y a encore beaucoup de gens que ça interpelle et peut déranger.

On a bien expliqué aux enfants pourquoi on faisait ça, pourquoi manger de la viande, l’élevage, polluait autant et il ont très bien compris, on en parle très souvent, ils posent plein de questions hyper pertinentes.

Pour ceux qui sont tentés de sauter le pas mais qui hésitent encore je vous recommande le livre de Hugo Clément sur le sujet « Comment j’ai arrêté de manger les animaux ».  Il est très bien car il ne culpabilise en rien et il est basé sur trois arguments clés: on a pas besoin de viande et de poisson pour être en bonne santé (c’est même plutôt l’inverse); l’élevage et la pêche industriels sont un fléau pour la planète, les animaux sont des êtres sensibles et intelligents et on les traite de manière ignoble (âmes sensibles s’abstenir les pages sur les abattoirs sont édifiantes).

Moi ce qui m’a le plus convaincue  c’est clairement l’argument que si la majorité des habitants de la planète étaient végétariens on aurait résolu une grosse partie du problème climatique. Tout simplement.

Par exemple 6 mois sans viande cela correspond à 3600 douches et cela m’a évité de produire 463kg de CO2.  C’est fou hein?

Et puis cette année on a aussi changé beaucoup de nos habitudes: on a mis en place un compost, j’ai enfin vendu mon scooter pour passer au vélo chose que je souhaitais faire depuis si longtemps et bien d’autres gestes que nous ancrons désormais dans notre quotidien.

Nous sommes passés à de l’énergie verte à la maison je vous en parlai ici, nous avons revu beaucoup de produits de notre salle de bain en mode zéro déchet avec le shampooing solide, les lingettes démaquillantes lavables, le savon solide. On continue de faire notre lessive maison. On est passés aux goûters maisons (sauf depuis quelques mois j’ai racheté des gouters car j’ai moins le temps depuis la naissance de notre cacahuète mais je vais reprendre), on avait commencé à faire nos yaourts au lait de coco maison mais idem j’ai arrête avec la fin de grossesse il faut que je me remotive!

Bref le but n’est pas de vous faire une liste exhaustive et de se gargariser en se disant  qu’on est formidables mais plutôt de se dire qu’il y a encore tant à faire! J’ai bien conscience que certains d’entre vous sont végétariens depuis 10 ans ou font beaucoup plus pour limiter leur déchets, je ne me pose absolument pas en modèle je vous dis juste où nous en sommes de notre démarche.

Alors c’est quoi mes engagements en 2020?

Eh bien c’est de continuer à faire du mieux que je peux pour moi, ma famille et la planète.

J’aimerais cette année continuer les efforts faits bien sûrs mais aussi en intégrer de nouveaux. Notamment sur le zéro déchet, je pense que l’on a encore de gros gros progrès à faire pour les réduire côté nourriture car malheureusement en fonction de là où on fait nos courses on y arrive plus ou moins bien.

De passer aux serviettes en tissu à la maison.

D’essayer de continuer à acheter moins mais mieux. Après c’est souvent une question de budget c’est vrai mais plutôt que d’acheter plusieurs fois, acheter une fois mais bien, éthique, local ou les deux. J’ai énormément réduit mes achats de vêtements et j’essaye de toujours me poser la question: « est-ce que j’en ai vraiment besoin? » Pendant les périodes de soldes j’achète sur des sites bien ciblés ce dont j’ai besoin et surtout pour les enfants et c’est tout. Et en 2020 je vais essayer de beaucoup plus prendre l’habitude d’acheter de seconde main sur des sites comme Vinted ou dans des friperies. Pour le moment j’avoue ne pas encore avoir trop le réflexe mais c’est dans mes objectifs et j’aimerais que ça soit dans nos habitudes de vie.

Et puis je réalise aussi que je pourrais faire tous les efforts du monde je ne serai jamais parfaite et qu’il y aura toujours mieux.

Mais en tout cas l’intention de nous améliorer pour notre chère planète la Terre et pour nos enfants est là. La graine est bien semée dans notre esprit et grandit jour après jour. J’ai vraiment envie de me bouger et je pense sincèrement que l’on doit changer que ce soit un peu ou beaucoup mais que l’on doit changer chacun à sa hauteur et qu’il faut bien commencer quelque part.

Si vous m’avez lue jusque là bravo et merci et n’hésitez pas à partager avec moi vos tips de transformations et ce que vous avez envie de mettre en place pour cette année.

Belle journée,

Perrine

PS: les photos sont celles prises lors de notre séjour dans Les Cabanes de Salagnac. Un lieu merveilleux où nous avons pu nous reconnecter à la nature et que je vous recommande chaudement. Plus d’info ici: https://www.cabanesdesalagnac.com/

A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze  A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze A Sunday Morning Perrine - Les cabanes de Salagnac - Corrèze

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Alex 10 janvier 2020 at 12 h 19 min

    Très chouette article, juste et non culpabilisant ☺
    Pour ma part 2020 c’est l’année de l’arrêt de la viande. Pour moi c’est vraiment la mesure n1 à prendre.
    Ensuite réduire les déchets mais comme toi c’est pas toujours évident.

    Belle année à vous 5

    • Reply Perrine 12 janvier 2020 at 22 h 24 min

      Merci beaucoup! Tu as bien raison la viande c’est vraiment le premier truc à faire pour réduire son bilan carbone et c’est ce qui pollue le plus au monde! bravo 😉

  • Reply DeboBrico 10 janvier 2020 at 14 h 55 min

    C’est bien cette prise de conscience.
    J’espère que 2020 sera l’année de la prise de conscience générale
    On est synchro, j’ai moi aussi écrit un article sur le bilan 2019 et nos objectifs ecolo de l’année aujourd’hui https://debobrico.com/2020/01/10/ecologie-bilan-2019-objectifs-2020/#comment-26052

    • Reply Perrine 12 janvier 2020 at 22 h 23 min

      Je suis tellement admirative de tout ce que vous faites! C’est impressionnant vraiment! Bravo ! 😉

      • Reply Lucky Sophie 13 janvier 2020 at 17 h 05 min

        Même état d’esprit chez nous, on a déjà pas mal progressé depuis l’an dernier même si on a encore du chemin à faire. Ce n’est pas toujours simple, il y a des essais plus fructueux que d’autres mais c’est une vraie mobilisation familiale et je trouve ça chouette d’être ainsi réunis parents et enfants autour de ce projet ! Bravo à vous !

        • Reply Perrine 14 janvier 2020 at 0 h 04 min

          Bravo à vous ! Oui c’est vrai c’est chouette d’être ensemble sur ce projet ! Un vrai projet de famille

  • Reply Isabel 10 janvier 2020 at 15 h 45 min

    C’est super et vraiment bravo ! J’essaie de faire le même cheminement petit à petit et je n’en suis qu’au tout début 🙁 moins facile d’embarquer toute la famille avec moi mais je garde espoir il y a des signes encourageants 😉 encore bravo !!

    • Reply Perrine 12 janvier 2020 at 22 h 22 min

      Merci beaucoup Isabel! Et bravo à toi, l’essentiel étant d’avancer… 😉

  • Reply Sarah, Les Jolis Mondes 10 janvier 2020 at 20 h 59 min

    Merci pour cet article bilan sincère, encourageant sans être culpabilisant 🙂 2019 a aussi été une année charnière dans notre famille, notamment en termes d’achat de vêtements/accessoires. Je n’ai acheté que 4 pièces neuves (contre une dizaine l’année davant au moins…) et la moitié à peu près de la garde robe de ma fille est maintenant faite de vêtements de seconde main. On cuisine beaucoup maison, j’emmène mon thermos autant que possible, je suis végétarienne à 98% maintenant, on évite au max les pots/barquettes en plastique (d’ailleurs si tu as une recette de yaourt coco à me donner ça m’intéresse car je ne prends pas de lait de vache…), on a utilisé des cotons lavables pour mon démaquillage et les fesses de notre fille quand elle portait encore des couches, etc. On a encore des progrès à faire à plein d’endroits, notamment l’avion (on a prévu notre premier vol long courrier depuis 4 ans en 2020 par contre on a dit qu’on ne ferait pas de voyages en Europe en avion cette année)… Le voyage étant une de mes grandes raisons de vivre, il faut que repense les choses autrement, baby steps de ce côté-là. Bises !

    • Reply Perrine 12 janvier 2020 at 22 h 21 min

      bravo à toi pour tout ce que tu fais je suis admirative!.. et je suis d’accord avec toi pour l’avion c’est super dur de revoir sa façon de voyager! Je pense qu’il faut y aller petit à petit … bises

  • Reply Maïlys LD 19 janvier 2020 at 19 h 16 min

    Il y a aussi beaucoup ceux qui attendent que les politiques ou les grandes entreprises fassent quelque chose. En disant et écrivant que ce n’est pas nous, qui allons changer les choses. Je trouve cela tellement incompréhensible comme manière de penser. Et la légende du Colibri me paraît tellement adéquate en voyant ce type de pensées. C’est juste nous qui pouvons faire bouger les politiques, en changeant nous-même. C’est nous, en changeant notre manière de consommer et en fuyant les géants qui pouvons les faire basculer et éventuellement leur faire faire faillite ou moins produire. Je suis très loin d’être parfaite hein, ici y’a tellement peu de commerces que je suis obligée d’aller faire mes courses à Intermarché, même si j’achète uniquement au rayon vrac, bio et commerçants de proximité. Tout comme je suis obligée de prendre la voiture pour aller travailler ou pour me déplacer, car ne serait-ce que la mairie, pour les démarches, la plus proche se trouve à 20km de chez nous. Alors bien sûr, ça nous oblige à réfléchir nos déplacements, à tout grouper pour éviter d’avoir à faire 15 000 trajets, mais je ne peux pas vraiment faire autrement ici. Mais quand je vois le nombre de voiture à la douane, où nous sommes seulement 1 personne à l’intérieur, ça fait peur. Sauf que quand on a un job pour lequel on ne sait jamais à quelle heure on termine (les parents travaillent en clinique, ils ne sont pas à l’abri d’une urgence de dernière minute), je ne peux pas vraiment me permettre de prendre un covoiturage, ou alors ça engendre le stress de la dernière minute. J’aime aussi beaucoup voyager, mais quand je me déplace en avion, je fais en sorte de rester au moins 4jours si y’a moins de 2h de vol et plus si c’est plus loin.
    Je n’avais jamais pensé que nos enfants plus tard pourrait nous faire cette remarque, ça tord le ventre d’y penser mais je crois que si chacun fait de son mieux, alors nos enfants ne pourrons qu’être au moins un peu fier que ses parents à lui se soient bougés. Des petites choses du quotien : mon chéri ne mange plus du tout de poisson et il mange de la viande de temps en temps à la maison (uniquement du jambon de dinde), il ne mange plus du tout de viande rouge, ni à la maison, ni à l’extérieur et mange encore un peu de viande blanche à l’extérieur. Quant à moi, je ne mange plus du tout de viande et je mange du poisson à l’extérieur, uniquement quand il n’y a pas d’autres choix de menu et que ça fait déjà un moment qu’on cherche quelque chose de végétarien. J’ai lu le livre d’Hugo Clément en décembre, j’aimerai beaucoup que mon chéri le lise pour comprendre mais il n’est pas très ouvert à ce sujet, tout comme il a du mal à se plier au fait de ne pas acheter de plastique, etc… Les pages concernant les abattoirs et la manière dont sont traitées les animaux, heureusement que je n’avais pas mangé avant car je pense que ça ne l’aurai pas fait du tout tant c’était ignoble. Pourmoi, l’important c’est surtout de ne pas tout vouloir changer d’un coup. Je sais que j’ai encore énormément de boulot mais tout changer d’un coup donne l’impression que la tâche est interminable, insurmontable tant le plastique, les déchets sont ancrés dans notre quotidien. Alors pour le moment je change tout petit à petit. Une pièce par une pièce. Et j’essaie de ne pas culpabiliser quand je fais un faux pas (j’ai acheté des gâteaux emballés avec en plus de l’huile de palme dedans l’autre jour – mon chéri m’en a fait la remarque mais bon, tant pis hein, la prochaine fois je ne les achèterai pas puis c’est tout). 😛 Puis surtout, faut vraiment être motivé parce que faire ça en plus du boulot, quand t’es épuisée du nombre d’heures que tu bosses et qu’en rentrant à la maison faut penser à faire les gâteaux maisons, les repas avec les légumes frais, les cosmétiques maisons, etc, pas toujours facile. Ici aussi, j’aimerai mettre les mouchoirs en tissu et les sopalins en tissu à la maison, pas sûre que monsieur adhère. x) Pour les vêtement c’est facile, on n’est pas du tout fan des magasins et je déteste les centre commerciaux. Maintenant j’achète tout par Vinted, et je pense que je m’offrirai sûrement de jolies pièces pour renouveler ma garde-robe (j’ai la plupart de mes affaires depuis au moins 5ans) mais en choisissant du Made in France ou au pire, du Made in Europe. J’ai aussi réalisé que nos déménagements étaient looooooin d’être écologiques, mais maintenant que nous avons trouvé our place je pense qu’on ne va plus bouger pendant plusieurs années (j’espère), on va devoir acheter tous nos meubles mais là aussi, je vais faire au mieux pour acheter des choses de qualités et si possible faites en France ou Europe.

    • Reply Perrine 20 janvier 2020 at 15 h 40 min

      Merci beaucoup pour ton retour et bravo à toi! Tu as tout dit il faut y aller pas à pas c’est impossible de tout faire d’un coup! bravo pour votre cheminement sur ce sujet à toi et ton chéri <3 <3 <3

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.