famille

    Mon accouchement

    12 septembre 2019

    Je dois vous avouer que j’ai sérieusement hésité à écrire cet article.

    Ben oui parce que comparée à d’autres j’avais l’impression de n’avoir pas forcément une histoire de dingue à raconter. Et puis surtout j’avais peur je pense d’être jugée car c’est un sujet qui reste assez touchy (comme l’allaitement) et qui a tendance à déchainer un peu les foules et à ne pas susciter (toujours) la sympathie des unes et des autres (la sororité oui mais attention hein ça dépend des sujets 😉 )

    Et puis l’autre jour ma petite cousine est venue nous rendre visite. (On a 11 ans d’écart et elle n’est plus si petite que ça en réalité  la preuve elle attend à son tour un bébé pour cet hiver mais pour moi ça sera toujours ma petite cousine.) Donc on a inévitablement parlé de l’accouchement, du fait que ça fait peur et elle m’a demandé de lui raconter le mien.

    Et je me suis rendue compte que c’est chouette aussi de partager quand ça se passe bien, que ça peut aussi rassurer et être positif à entendre quand on est soit même enceinte.

    En revanche attention, j‘ai bien conscience que j’ai eu beaucoup de chance, que l’on ne choisit pas sa façon d’accoucher, et que les choses auraient pu se passer de façon complètement différente.

    Donc bref voilà après ce préambule je vais arrêter de tourner autour du pot et tout vous raconter:

    C’est parti!

    – 2h du matin je ne dors pas, je n’arrive pas à trouver le sommeil, je sens que je commence à avoir des contractions.

    – 3h du matin j’appelle mon père car mes contractions sont de plus en plus régulières, rythmée et douloureuses et je sens qu’elles sont efficaces. On se prépare avec Alex à partir et on boucle les derniers détails de la valise de maternité.

    -3h30 mon père est là (heureusement le périph à cette heure là ça roule bien),  on part directement, j’ai de plus en plus mal à chaque contraction.

    -4h02 on est arrivés à la maternité et placés directement en salle de naissance car mon col est déjà ouvert à 6.

    -4h31 j’ai mon bébé dans les bras, Little Peanut est née pour notre plus grand bonheur.

    Alors que vous dire sur cet accouchement mis à part qu’il a été très, TRÈS , rapide?

    Eh bien, déjà, c’est celui pour lequel je me suis le plus préparée, physiquement comme mentalement.

    J’ai pratiqué le yoga quand je pouvais mais tout de même de façon régulière jusqu’au 8ème mois et je dois dire que ça fait vraiment du bien de se sentir en forme jusqu’au bout. Je ne peux pas dire que c’est grâce au yoga mais en tout cas ça aide à se sentir bien dans son corps, ça c’est sûr.

    J’ai fais une préparation à l’accouchement top avec une sage femme avec qui j’étais en confiance et qui a vraiment été à l’écoute de mon projet de naissance d’accoucher sans péridurale. J’ai pu lui livrer mes peurs et mes doutes et ça fait du bien de se sentir écoutée.

    J’ai aussi lu quelques ouvrages sur le sujet (il était temps au bout du 3ème 😉 )

    Et surtout je me suis coachée et préparée mentalement comme jamais. En visualisant de façon positive mon accouchement.

    J’ai retenu une phrase lue au hasard de mes lectures et qui m’a beaucoup aidée. C’est que je devais faire confiance à mon corps et que j’en étais capable. Que je devais me faire confiance. C’est tout bête hein mais cette petite phrase a énormément résonné en moi.

    Pour vous expliquer mon choix d’accoucher sans péridurale il faut que je vous raconte mes accouchements précédents car ça ne sort pas d’un chapeau et c’était une décision mûrement réfléchie.

    En gros sans rentrer dans les détails j’ai eu une péridurale qui n’a qu’à moitié marché pour mon bouclé du coup ils m’ont remis une dose et au moment de la poussée je ne sentais plus grand chose. Résultat, le bouclé est sorti avec ventouse car il se fatiguait. Rien de dramatique, l’accouchement avait duré 5 h et s’était bien passé mais je m’étais dis que ça aurait peut être pu être évité. Et pour ma loutre j’ai pu expérimenter l’inverse: l’accouchement a été tellement rapide que la péridurale n’a pas eue vraiment le temps de fonctionner. Quand l’anesthésiste est repassé j’avais ma loutre dans les bras. Donc bon j’ai eu super mal mais j’ai pu me rendre compte à quel point j’avais été efficace et je m’étais dis que si j’avais autant de chance et que c’était aussi rapide pour le 3ème je tenterai le « sans péri ».

    Bref encore une fois  je réalise que j’ai eu beaucoup de chance car tout aurait pu se passer différemment. Mais en l’occurrence, une fois dans la salle de naissance il s’est écoulé très peu de temps et la SF m’a dit que en gros j’étais en train d’accoucher et j’ai entendu dans ma tête « Go! Go! Go! »

    C’est allé tellement vite c’était fou!

    Donc oui, j’ai eu super super mal.

    Et pour tout vous dire j’ai hurlé (comme dans un film ahaah)!

    Mon corps entier a tremblé tellement fort sous l’effet de la douleur que je n’arrêtai pas de dire en boucle « je tremble je tremble ». J’ai serré tellement fort la main d’Alex que son alliance s’est imprimée dans sa peau (ça sonne très cliché mais c’est véridique ahaha je lui ai tué la main apparemment – moi je ne me suis rendue compte de rien vous pensez bien 😉 ) 

    Mais ça a été hyper hyper rapide donc au final  j’ai poussé 3 fois et elle était là (enfin c’est l’impression que j’ai eue).

    La récompense ultime! Le moment merveilleux de LA rencontre avec cette petite fille que j’ai serré fort contre moi et à qui j’ai chuchoté son prénom et mes paroles de bienvenue. Il n’y a rien qui remplace ce moment. C’est tellement magique. Encore sonnée par l’effort fourni et dopée à l’adrénaline, le bonheur absolu, la joie de l’avoir dans les bras ma Little Peanut!

    Je me suis dis que c’était incroyable ce que le corps était capable de faire et que j’avais eu beaucoup de chance.

    Mais on est bien d’accord que ce qui compte ce n’est pas d’accoucher par voie basse, par césarienne, dans l’eau, avec ou sans péri! Ce qui compte c’est d’avoir son bébé en bonne santé dans les bras. C’est tout ce qui compte.

    Mais voilà c’était mon accouchement de Little Peanut et je trouve ça chouette d’en garder une trace par ici. Et je vous invite à me raconter votre expérience ou à me partager vos anecdotes si vous le souhaitez.

    Bises xx

    Perrine

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !
  • La redoute Asundaymorning
    famille Voyages

    Le club des cinq en vacances

    Cet été on a passé nos premières vacances tous les 5. Wahou ça me parait fou de dire ça mais oui ça y est Little Peanut est arrivé dans nos vies pour notre plus…

    28 août 2019
  • famille

    Ma valise de maternité

    sac bowling de chez Maison Margaret   Faire sa valise de maternité, pour soi et son bébé, c’est toujours un peu le casse-tête malgré les listes fournies par les maternités. Ben oui car tout…

    21 juin 2019
  • famille

    Planète OUI, je dis oui!

    Il y a quelques mois j’ai été contactée par Planète OUI. Planète OUI c’est quoi? C’est un fournisseur d’électricité 100% renouvelable et leur mission est de rendre les énergies renouvelables accessibles au plus grand…

    7 juin 2019
  • famille

    Little Peanut – Look bébé

      Et voilà! Dans 1,5 mois max Little Peanut sera parmi nous et nous ferons enfin sa rencontre! Ça me parait fou. La 3ème plus belle rencontre de ma vie va bientôt se faire…

    6 juin 2019
  • famille looks

    Look maternité

    Allez hop! un petit look de grossesse avant la fin car ces dernières semaines vont passer très vite et j’ai envie de garder une trace par ici des dernières semaines… Je vous avoue que…

    29 mai 2019
  • famille Voyages

    La cabane sur la falaise

    On vient de rentrer de trois jours tellement chouettes dans notre jolie cabane sur la falaise! Je dis « notre » car on s’y sent vraiment bien mais ça n’est évidemment pas la notre malheureusement 😉…

    2 mai 2019
  • enceinte
    famille

    Bien dans ma peau enceinte

    Il y a autant de façon de vivre sa grossesse que de femmes enceintes, c’est quelque chose dont j’ai bien conscience… Et si pour ma part j’ai plutôt de la chance car j’ai des…

    1 avril 2019